Echos du Yatenga
Dernier Numéro

Archives

Coupe de l’Evêque 2014

Saint du jour

Aujourd’hui, samedi 08 août 2020 nous fêtons Saint Dominique

. Dominique, du latin dominicus, "qui appartient au maître" (Dieu)
. Prénoms dérivés : Dominique, Domingo, Domenico, Domenica...
. Les Dominique possèdent un caractère à multiples facettes sous le signe d’une grande tension intérieure. Leur existence est assez passionnée et leur entourage est souvent atteint par l’immense énergie qu’ils dégagent. Pour certains, cette énergie ne trouve pas à s’exprimer par des actes et ils restent frustrés et aigris. Avec ceux-là, une grande douceur est nécessaire pour leur permettre d’exploser enfin.
. Saint Dominique (1170-1221), prêtre Né à Calaruega dans la province de Burgos (Espagne) dans une famille noble, il est ordonné prêtre à 25 ans. En 1203, il accompagne son évêque le bienheureux Diego d’Azevedo dans le Sud-Ouest de la France. Il découvre les cathares qui vivent l’idéal évangélique avec une grande austérité en réaction contre le train de vie scandaleux du clergé. Il décide de s’installer en Languedoc et mener une vie de religieux mendiant. Il prône comme les cathares le retour de l’Evangile mais sous le contrôle de l’Eglise et non pas contre elle. En 1215, Dominique vient à Toulouse et réunit autour de lui une équipe d’hommes conquis par son ascendant et sa méthode. Ainsi naît « l’ordre des frères prêcheurs » dont la vie est consacrée à la prédication de la Parole de Dieu témoignée dans la pauvreté évangélique. Venu à Rome, à l’occasion du 4ème concile de Latran, Dominique obtient du pape Honorius III l’approbation de son ordre en 1216. Puis le fondateur envoie ses compagnons par groupes dans les principaux centres universitaires : Paris, Bologne, Madrid. En 1220, il convoque les délégués de tous les couvents en premier chapitre général qui élabore des constitutions inspirées par l’idéal démocratique. Epuisé, Dominique meurt à Bologne en 1221. Canonisé en 1234.


 

ACCUEIL

En bref



Mission 2020-2021

PDF - 3.3 Mo

Calendrier du père Evêque

Word - 1.3 Mo


L’agenda de l’évêque

Mois de Mars 2018
Date
Agenda Père ÉVÊQUE (...)

lire la suite



Plan du site

Les Soeurs de N.-D. du Lac


Repères historiques

Le 29 mai 1967 : Naissance de l’Institut avec l’accueil des trois (3) premières jeunes filles de la paroisse de Bam, grâce au soutien du Père Alain GAYET sous la responsabilité de Monseigneur Denis TAPSOBA.
En 1972 : Ouverture du noviciat à Bam.
Le 08 mai 1976 : Première profession religieuse de la sœur Raymonde OUEDRAOGO, native de la paroisse de Bam.
Le 11 février 1997 : Erection en Association Publique par Monseigneur Philippe OUEDRAOGO évêque de Ouahigouya.
Le 18 au 31 décembre : Premier Chapitre Général, élection de la première Supérieure Générale, sœur Blandine OUEDRAOGO et son conseil : sœurs Agnès OUEDRAOGO, Jeanne Marie ZONGO, Jacqueline SANDWIDI, Charlotte GARBA.
Le 18 février 2001 : Erection Canonique de l’Association en Institut Religieux de Droit Diocésain.

Présentation de la Congrégation

Naissance dans la paroisse de Bam
La congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Lac Bam (SNDLB) a été fondée en 1967 par un Père de la Société des Missionnaires d’Afrique (Pères Blancs) Alain GAYET, en poste alors dans la paroisse de BAM, relevant du Diocèse de Ouahigouya dont l’ordinaire du lieu était en son temps Monseigneur Denis TAPSOBA.
Depuis lors, elle a été accompagnée par les sœurs Missionnaires Notre-Dame d’Afrique. En décembre 1998, à l’issue de son premier chapitre général, elle a élu la première Supérieure Générale en la personne de la sœur Blandine OUEDRAOGO et son conseil. Elle sera à la tête de la Congrégation jusqu’en 2010.
L’Institut des Sœurs de Notre-Dame du Lac est de droit diocésain. Il se met sous la protection de Marie sous le vocable de Notre-Dame du Lac parce qu’il est né au pied du sanctuaire de Notre-Dame du Lac, dans la paroisse qui porte ce nom.
La fête de Notre-Dame du Lac, élevée au rang de solennité pour l’Institut, se célèbre le 11 février.
La maison de formation est à Bam, mais le noviciat est en voix d’être transféré au siège de l’Institut dans la ville de Ouahigouya.

Une classe du collège-aspirtat des Sœurs à Bam
JPEG - 38.9 ko

L’Institut comptait en juin 2012 quatre-vingt-sept (87) religieuses exerçants leur apostolat en vivant en communauté fraternelles, de quatre (4) ou de trois (3) selon leurs constitutions au milieu des populations auxquelles elles sont envoyées.
Le siège principal de l’Institut se trouve dans le diocèse de Ouahigouya.

La spiritualité des Sœurs de Notre-Dame du Lac
La spiritualité des Sœurs de Notre-Dame du Lac de Bam est la spiritualité de Nazareth qui comporte, pour nous, deux aspects :
Vie simple, cachée, discrète, laborieuse, proche des gens à l’exemple de Jésus et de Marie, vie de communion entre nous, amour mutuel, intimité avec Jésus présent dans l’Eucharistie au sein de notre communauté.
Annonce de la Bonne Nouvelle aux plus pauvres.

Le charisme des Sœurs de Notre-Dame du Lac de Bam
Sœurs de Notre-Dame du Lac, nous consacrons toute notre vie à Jésus-Christ auquel nous vouons un attachement fort et ardent dans la vie religieuse pour l’annonce de la Bonne Nouvelle du Salut aux plus pauvres. Nous nous sentons appelées en priorité, vers les villages en régions rurales. C’est là que se trouve généralement les plus démunis au plan spirituel et social.

La gestion du CREN à Bam
JPEG - 34.8 ko

L’animation spirituelle des communautés villageoises demeure notre premier souci, mais l’animation sociale qui consiste à aider les gens à se prendre en charge et à assumer leur propre développement nous préoccupe autant et nous pousse à des activités apostoliques diversifiées.

La mission de la congrégation
La congrégation est autochtone et est créée pour la mission et à cause de la mission. De ce fait elle a pour mission de promouvoir le développement de l’homme et de tout l’homme, mais aussi de s’engager tout particulièrement dans les activités sociaux pastorales, liées à la défense et à la promotion des droits de la femme, à la libération de la jeune fille des contraintes socioculturelles, sans oublier l’éducation aux valeurs sociales à travers l’enseignement de base et secondaire, la santé et toutes autres activités susceptibles de permettre aux sœurs d’être proches de leurs frères et sœurs.

Les enfants de l’école maternelle des Sœurs à Ouahigouya
JPEG - 37.5 ko

Étant un Institut missionnaire, la mission des Sœurs de Notre-Dame du Lac ne cesse de s’étendre au-delà des frontières du diocèse de Ouahigouya, du Burkina Faso et même de l’Afrique. C’est ainsi qu’elles connaissent la mission ad gentes par leur présence au Niger dans la paroisse de Torodi, au Mali dans la paroisse de Pell (Koro) et en Italie dans la paroisse de Umbertide.

La Sœur Blandine OUEDRAOGO, qui fut la première supérieure générale, maintenant à Umbertide, en Italie.
JPEG - 30.9 ko



RETOUR EN HAUT DE PAGE

Copyrit Septembre 2012 Diocèse de Ouahigouya - BURKINA FASO